Bientôt l’ouverture au public

Vendredi dernier les adhérents des associations Aérothèque, VirtuAilesAiles Anciennes et de Cap Avenir Concorde se sont retrouvés pour réaliser des travaux d’embellissement de notre parc aéronautique.

A cette occasion 62 tonnes de gravier ont été étalées.

Après le nivellement, Nicolas, Bastien et Max procèdent au compactage du gravier avec les engins.

Les associations sont impatientes de recevoir dans des bonnes conditions  à nouveau le public passionné d’aéronautique.

 

Vairtical dreams

 Privés d’AirExpo, ne vous privez-pas de son Expo !

I‌nvitation

Du lundi 3 au vendredi 21 mai

Sur rendez-vous en m’appelant au 06 20 71 52 60

L’assurance d’un accueil personnalisé avec la présentation de son auteur!
Samedi 8 mai en terrasse: animations avec les Explorateurs de Goûts

“Le Temps Suspendu” 142 avenue des Pyrénées 31600 Muret

www.descollagesdusud.fr

Cette nouvelle série imaginée dès 2019 et réalisée en grande
partie au printemps et à l’automne 2020, périodes où chacun se
souvient où il se trouvait, fait la part belle à la voltige. Mais c’est
surtout un appel à la liberté représenté par les arabesques de ces
purs sangs de l’air, par la féminité associée à l’aviation, par le rêve
des plus jeunes, par les références à l’opéra ou au théâtre comme à
la peinture ou la chanson, en un mot à l’Art et la Culture. Pas de
violence ou de noirceur dans ces compositions mais bien
davantage une évasion comme « tombée du ciel » pour prétendre à
une véritable ascendance des sens et de l’esprit. Si la précision est
perceptible, la légèreté comme le deuxième degré ne sauraient en
être exclus. Laissez-vous donc virevolter dans cet univers où les
tonalités du ciel se jouent de l’alternance du jour et de la nuit
comme de la lumière écrasante d’un midi en bord de mer ou des
nuances d’un crépuscule wagnérien.
Muret, avril 2021

CulturAiles

Culturailes n°1
La lettre d’information culturelle et scientifique
de la cité aéronautique

Le musée aeroscopia, accompagné des associations fondatrices, a le plaisir de vous présenter son premier numéro d’information culturelle et scientifique : Culturailes.

Avec cette nouvelle édition, la cité aéronautique souhaite partager avec vous son actualité et celle de l’ensemble de ses membres.

Notre projet de restauration du D338 dans le n°1


Cliquez sur l’image

Bonne lecture

 

Simu MSFS2020

Allez voir l’article sur le site de Virtu’Ailes au sujet de l’avancement du simulateur à base de composants avions (manche, palonnier A300B). Ce projet soutenu et aidé par les moyens mis à disposition de l’Aérothèque, est conduit par l’association Virtu’Ailes.

Ce projet sert de démonstrateur pour le redémarrage du simulateur Concorde exposé au musée Aéroscopia de Toulouse Blagnac, comme précédemment expliqué sur le site de Virtu’Ailes.

Cliquez sur l’image pour accéder à l’article.

 

Colloque université Toulouse Jean Jaurès (Toulouse II Le Mirail)

Accédez aux présentations du colloque

Naissance et affirmation du groupe Airbus (1960-1980) (cliquez sur ce lien)

qui a eu lieu l’an dernier à l’université Jean Jaurès de Toulouse.

Sous forme de 21 vidéos qui retracent l’histoire aéronautique sur Toulouse et l’influence du succès d’Airbus sur la région.

Vous pourrez écouter les différents intervenants qui aujourd’hui entretiennent  et nous font revivre cette histoire.

 

Fresques

Passez par la galerie pour voir les nouvelles fresques du site.

Fresques historiques sur les pages:

    • Galeries
    • Les réussites (Grandes séries)
    • Les hommes

Fonds documentaire

L’ Aérothèque poursuit son activité sur ses archives: identification, classement, numérisation, enregistrement en base de données et mise à jour de l’index en ligne que vous pouvez consulter.

Actuellement nous lançons une nouvelle opération et nous allons procéder à un reconditionnement de notre fonds d’archive.

Après avoir traité les supports photographiques, voici venu le temps des documents papier. Nous venons de réceptionner nos premières 240 boites d’archive.

Beaucoup de travail en perspective ..

Bon courage à nos « archivistes » et merci à eux.