A380

Avion très gros porteur à double pont.

525 sièges en 3 classes ou 850 maximum en classe unique.

Quatre turboréacteurs Rolls-Royce Trent 900 ou Engine Alliance GP7200: 3L/100km/passagers.

L’étude pour un avion capable de transporter 800 passagers a été lancée au début des années 90. Le projet est lancé en 2000.


Ici le A380PLUS  avec ses ailerons en bout d’ailes

Le 1° vol a eu lieu le 27 avril 2005 à Toulouse Blagnac.

Il aura été produit à 251 exemplaires, 242 sont en service.

Il est décliné en:

A380-500 (non construit)

A380-800 (version de base)

A380-800F (cargo)

A380NEO (jamais lancé)

A380PLUS (réduction de la consommation)

A380-900 (version allongée, plus de marché après la crise de 2008)

A380ACJ (construit mais annulé)

 

Les commandes auront été remplacées petit à petit par des commandes de bimoteurs moins gourmand, A350 ou Boeing 787, moins cher à l’exploitation.

La fin du programme a été annoncée en février 2019, le carnet de commande étant vide après 2021.

La cadence de production est peu à peu ralentie pour se terminer vers 2021.

Néanmoins les progrès techniques auront été considérables face aux défis à relever. De nombreux problèmes techniques et d’industrialisation (câblage électrique) auront provoqué des retards de livraison et un surcoût du programme.

L’équilibre financier (seuil de rentabilité) du programme a été atteint en 2015.

Un itinéraire Grand Gabarit a été aménagé entre Bordeaux et Toulouse pour l’acheminement des pièces qui arrivent en bateau depuis St Nazaire ou Hambourg, certains éléments (les ailes) ne rentrant pas dans le Béluga.

On peut le voir en statique au musée Aéroscopia de Toulouse ainsi qu’au musée de l’Air au Bourget.

Retour